BROKEN: Syndy Emade

Le titre de ce papier est volontairement un peu dur pour en réalité parvenir à vous transmettre entre les lignes toute la sympathie que la Rédac’ a pour cette oeuvre signée Anurin Nwunembom. “BROKEN” est produit par Blue Rain Entertainment (Syndy Emade) et a été projeté le 22 novembre dernier à Douala Bercy. REVIEW.

Dès les premières secondes du film, “BROKEN” porte clairement son nom ! Sassy (Syndy Emade), fille d’un chef d’entreprise (Alenne Menget) visiblement aisé qui essaye de sauver ses affaires par le mariage est dans tous ses états, en robe de mariée, prête à mettre de la distance entre son futur mari et elle-même. C’est du moins ce que l’on croit au vue de l’écriture de la scène. Et bien que blessée, le spectateur n’a aucun mal à déceler ses attitudes d’enfant gâtée via notamment la manière avec laquelle elle s’en prend aux employés de son Père, parmi lesquels se trouve Patricia (Nabila Rodriguez), alias Trisha. 

Jusqu’ici, “BROKEN” est un drame. Sassy, après avoir vidé une bouteille de vin et consumé une cigarette, reprend la route et rencontre Endeley (John Dumelo) dans un village, un chasseur à l’attitude à la fois froide et altruiste. Sassy montre alors davantage son côté mal élevée, dominatrice et définitivement le surréalisme de ce personnage qui inquiète déjà beaucoup à ce stade. Avoir grandi dans le luxe justifie-t-il au XXIème siècle de qualifier un hôte qui vous a accueilli et qui a pris soin de vous de “sauvage” ? Sassy est capricieuse certes, mais pas bête à ce point, tout de même !

Le scénario de “BROKEN” est comme un puzzle de 1500 pièces qui a déjà trop duré dans le placard et auquel il manque des pièces ou peut être même à l’inverse, où des pièces d’un autre puzzle ce sont confondus à celui que vous aviez. Alors vous forcez les formes, finissez par trouver où les caser, conscients qu’il y a quand même un problème. Oui, c’est encore un peu dur, mais c’est la sensation ressentie à la Rédac’. Cependant, il y a une volonté de proposer quelque chose de différent et ça, c’est un bon point. Cette recherche fait néanmoins basculer le film dans un autre genre : le thriller. 

Facebook Comments
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *